Rencontre-écoute : Les Voix de la danse

lundi 22 avril 2013

Pour sa 20e soirée de rencontre et d’écoutes, l’Addor vous invitait le 25 mars 2013 aux Voûtes (Paris 13e) en compagnie de Claude Sorin et Joëlle Olivier.

Lundi 25 mars 2013 à 19h30, aux Voûtes (Paris 13e), l’Addor invitait Claude Sorin, danseuse, chorégraphe, chercheuse, et Joëlle Olivier, chargée du développement culturel à l’Institut national de l’audiovisuel (INA), pour découvrir leurs « studios d’écoute » : une exploration de la mémoire de la danse contemporaine à la radio. La soirée était animée par Hélène Cœur.

Vous pouvez réécouter ici l’enregistrement de cette soirée (durée 1h34), grâce au travail sonore de Michel Créïs et Alain Joubert :


JPEG - 19.1 ko

Écouter la danse : un paradoxe empli de découvertes, à travers les sons, les bruits, les mots prononcés, la danse ouvre la voix. Comment les chorégraphes, les danseurs parlent-ils de leur travail au quotidien ? Comment transmettent-ils leurs pensées d’un art que l’on ne peut voir ? Depuis les années quarante, la parole des danseurs est radiodiffusée et parfois conservée. Les Voix de la Danse, montages d’archives radiophoniques de l’INA, nous invitent à l’écoute de la danse et des danseurs.

Chaque montage fait dialoguer des chorégraphes de générations et d’origines différentes des années 1950 aux années 2000. Véritable anfractuosités dans le discours historique, les paroles des danseurs donnent à entendre les évolutions d’un art, en particulier dans ses évolutions contemporaines, dont on dit trop souvent ne pouvoir parler. Ces voix, non seulement, restituent des parcours individuels, mais elles donnent à entendre l’intimité des corps à l’œuvre. Une parole qui laisse l’empreinte d’une danse au creux de l’oreille, à perte de vue.

Pour mieux faire entrer l’auditeur dans le studio de danse, dans une proximité que seul le son permet, pour mieux lui faire percevoir la richesse des sons de répétitions, de cours de danse, descriptions de spectacles, récits de parcours d’artistes, plusieurs montages d’archives sont proposés pour une écoute collective accompagnée par Claude Sorin. Cette écoute nous ramène au présent de ces paroles, aux enjeux d’une époque, aux questionnements d’un chorégraphe. Avec la découverte de ces archives dans le dispositif du studio d’écoute, l’auditeur traverse une expérience sensible et singulière.

Programmes d’archives composés par Claude Sorin avec l’équipe de l’Ina (chef de projet : Joëlle Olivier, montage sonore : Vincent Fromont, documentaliste : Véronique Jolivet).