Hors transistor

jeudi 22 novembre 2012

Addor vous invite à la Gaîté Lyrique, le samedi 1er décembre de 14 h à 20 h, pour sa
troisième journée « territoires du documentaire sonore », en partenariat
avec l’INA.

///// HORS TRANSISTOR /////

Écoutes publiques, soundwalks, spectacles, installations… Le documentaire sonore s’invente au-delà de la radio !

 

L’Association pour le développement du documentaire radio (Addor) vous
invite à la Gaîté Lyrique, le samedi 1er décembre de 14 h à 20 h, pour sa
troisième journée « territoires du documentaire sonore », en partenariat
avec l’INA.

Né sous les auspices de la radio, le documentaire sonore vit aujourd’hui à travers de multiples supports : festivals et écoutes publiques, théâtre et autres spectacles vivants, musées, installations in situ, soundwalks, douches sonores…

Pour la nouvelle édition de sa journée annuelle de rencontres et de réflexion, l’Addor a choisi de se pencher sur ces nouveaux modes d’écoute et d’en interroger l’impact sur la création, sur la production. Quelles nouvelles pratiques du son documentaire suggèrent-ils ?

Nous avons convié des plasticiens sonores, des auteurs documentaristes,
des metteurs en scène, des comédiens, des ingénieurs du son, des danseurs, des promeneurs. Ils viendront nous faire part de leur approche du son documentaire dans leurs créations, lors d’un après-midi d’écoutes et de discussions. Un moment d’échange, de partage, de controverses, bref – une journée vivante autour de notre passion commune : le documentaire radiophonique.

Téléchargez le programme complet au format PDF :
http://addor.org/IMG/pdf/addor_1er_dec_2012.pdf


Samedi 1er décembre 2012 de 14h à 20h

Entrée libre. Buvette sur place.

La Gaîté Lyrique : 3 bis, rue Papin - 75003 Paris.

Plan d’accès : http://www.gaite-lyrique.net/informations-pratiques/venir-a-la-gaite-lyrique


Au programme de l’après-midi :

« Le son documentaire au musée »,
avec Monica Fantini.
Créatrice sonore, membre de l’Atelier du Bruit, Monica Fantini a développé le parcours de découverte sonore « Quand les sons font sens : deux siècles d’histoire de l’immigration en France » à la Cité nationale de l’histoire de l’immigration. Rencontre animée par Anaïs Kien.

« Soundwalks et autres balades sonores »,
avec Julie de Muer.
Productrice indépendante, Julie
de Muer construit
des projets sonores liés
aux territoires. Elle conçoit aujourd’hui
des soundwalks dans la ville de Marseille. Rencontre animée par Catherine Petillon.


« L’écriture théâtrale par le son »,
avec le collectif l’Avantage du Doute.

L’Avantage du Doute développe une écriture théâtrale à partir de
ses propres enquêtes sonores et par la production d’archives sonores, notamment dans ses pièces « La Légende de Bornéo »
et « Tout ce qui nous reste de la révolution c’est Simon ». Rencontre animée par Anaïs Kien.


« Création musicale et documentaire sonore »,
avec Émilie Mousset.

Émilie Mousset est, avec Mattieu
Delaunay, la créatrice de « Nuages » - un spectacle de plein air mêlant documentaire sonore, lutherie urbaine et musique improvisée. Rencontre animée par Matthieu Crocq.


« L’écoute in situ », avec Connor Walsh.

Connor Walsh est l’un des membres du collectif londonien
« In The Dark ». Il organise des séances d’écoute collective dans des lieux incongrus. Il
a ouvert un magasin
de disques uniquement dédié à la création radiophonique. Rencontre animée par Benoit Bories, traduction par Joyce Conroy-Aktouche.


« Géolocalisation et environnements audionumériques »,
avec Vincent Voillat.

Vincent Voillat est le directeur artistique
du collectif Mu. Structure de production,
Mu expérimente
des projets d’environnements sonores géolocalisés
et des promenades d’écoute urbaines. Rencontre animée par Hélène Cœur.


« Paroles de mémoire, le théâtre documentaire », avec Valérie Gimenez et Sinda Guessab.

Membres du collectif interdisciplinaire Le Groupov, les comédiennes Valérie Gimenez et Sinda Guessab ont entendu, recueilli, enregistré, coupé des témoignages pour créer « Je vous
ai compris », œuvre théâtrale sur la guerre d’Algérie. Rencontre animée par Nedjma Bouakra.

« Écouter les voix de la danse », avec Joëlle Olivier. Chargée du développement
culturel à l’Institut national de l’audiovisuel (INA), Joëlle Olivier propose des salons d’écoute
et d’exploration de
la mémoire de la
danse contemporaine, conçus par Claude Sorin. Où se mêlent archives radiophoniques et performances chorégraphiques. Rencontre animée par Hélène Cœur.


« Chariot avec haut-parleurs », une création de Kahu Scott. Photo : Arnaud Contreras.